Penati Al Baretto, l’Italie rue Balzac

Un étoilé Michelin italien dans le Triangle d’or parisien, ça met forcément l’eau à la bouche. Burrata, truffes, spritz, ricotta, pecorino, voyage transalpin dans le 8ème…

penati-al-bareto

Dans nos assiettes ?

Salade de puntarelles romaines, artichauts, anchois de Sicile et pecorino
Carpaccio de cabillaud San Giovanni, condiment à la Livournaise
Agnolotti de ricotta de brebis et parmesan à la crème de cèpes truffée
Tiramisù al bicchiere
Granita al pompelmo rosa

penati-al-bareto-restaurant-paris8eme

Mon avis ?

Mon dieu que c’est bon. Ambiance feutrée et service attentionné pour servir une cuisine de grande qualité signé le maestro aux airs de Gepetto Alberico Penati. Il passe en salle en fin de service en T-shirt, décontracté, en rigolant avec chaque client. Mais s’il y a une chose avec laquelle Alberico ne rigole pas, ce sont les produits. Véritable ambassadeur de l’Italie à Paris, on ne sait pas si son plaisir de cuisiner égale celui de dénicher des produits d’exception dans sa botte. Truffe noire de Norcia, épeautre de la Garfagnana, escargots de Cherasco, agneau de lait des Pouilles, cochon de Sardaigne, le meilleur des produits à sublimer. Une cuisine goûteuse, fine et subtile, surprenante et réconfortante. Le meilleur de la mama italienne et du magicien Gepetto 😉

C’est combien ?

Menu déjeuner deux plats (entrée- plat ou plat-dessert) à 39€

A la carte : autour de 80€

penati-al-bareto-resto

penati-al-bareto-restaurant-paris-8

penati-al-bareto-restaurant-paris8

penati-al-bareto-restaurant-paris8e

penati-al-bareto-restaurant

penati-al-bareto-restaurant-paris-8e

penati-al-bareto-resto-paris-8

penati-al-bareto-resto-paris8

penati-al-bareto-restaurant-paris-8eme

Penati al Baretto

9 rue Balzac 75008 PARIS
www.penatialbaretto.eu

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Saravanaa Bhavan, un indien dans la ville

FacebookTwitterPinterestEn entrant, on ne sait pas si ce sera bon mais à...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *