Restaurant Raviolis Chinois

by

Un des temples des raviolis chinois à Paris. Dans ce petit bouiboui de la rue Caillaux, ils sont faits maison et sur place, et se vendent par 15, comme des petits pains… On les choisit grillés, pochés ou à la vapeur, dans des déclinaisons au porc, au boeuf, aux crevettes ou encore  en version végétarienne. Au programme donc : porc au chou vinaigré, porc au céleri, porc au champignons parfumés et chou chinois, porc à la ciboule chinoise, bœuf aux oignons, poisson au chou chinois et œuf, crevettes aux œufs et ciboule chinoise, œufs à la pâte de beignet et aux vermicelles (végétariens friendly).

La carte ne se borne pas aux raviolis, on peut compter sur les spécialités du nord-est de la Chine, faites maison.

Dans nos assiettes ?

Des raviolis, des raviolis et des raviolis, pleins de raviolis. Grillés. Parce que, ma foi, le contraste de texture, c’est ça le kif. Du poulet aux cacahuètes et poivrons et du riz sauté au poulet.

Restaurant-Raviolis-Chinois-paris-13-rue-caillaux-2

C’est combien ?

15 raviolis : 6,50€

plats entre 7 et 12€

Mon avis

Cette gargotte rejoint de suite ma liste de bouibouis parisiens dans lesquels se réfugier sans hésiter. Simple, bon, le charme du bouiboui dans une rue improbable, et petits prix, je dis OUI.

 

Restaurant Raviolis Chinois

 33 Rue Caillaux, 75013 Paris

Ouvert tous les jours midi et soir

www.le-restaurant-chinois.fr

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline