SŌMA, izakaya ou bistrot japonais du South Marais

by

Soma c’est une ville japonaise et c’est aussi la contradiction de SOuth MArais, sérieux concurrent à SoPi (South Pigalle) et NoMa (Nord Marais) en termes de bonnes adresses.

Trêves de hyperies, c’est la crise d’hipsterie totale depuis que cet izakaya (bistrot japonais) s’est établi rue de Saintonge. Au menu, de la bistronomie à la sauce japonaise en version tapas pour multiplier les plaisirs. Le chef laotien au chapeau de paille vaut à lui seul le détour et fait du comptoir la meilleure place pour apprécier la danse des couteaux. Bref, on se place au comptoir le nez sur un turbot frais sur lequel veille une main de Bouddha – juste en face du chef au chapeau de paille.

soma-japonais-rue-saintonge

Dans nos assiettes ?

Tempura de gambas, crème de wasabi

Meli mélo de poissons crus

Tempura de cervelle, mayonnaise pimentée

Turbot en chirashi

Pain perdu au kumbawa, fruits rouges et glace thé vert

restaurant-soma-rue-saintonge

soma-bistrot-rue-saintonge
soma-paris3-rue-saintonge
soma-rue-saintonge-paris-3

soma-rue-saintonge-paris3-japonais

soma-rue-saintonge-japonais

C’est combien ?

Plat en version tapas (pas minus) entre 4 et 16€.

restaurant-soma-rue-saintonge-paris3

Mon avis ?

Déco agréable : des murs en pierres à la frise manga sur le comptoir en passant par la belle vaisselle. Dans l’assiette, de bons produits, du frais, des plats simples et maîtrisés exécutés sous nos yeux. Le chef aime improviser, alors devant notre indécision, il nous guide et propose des arrangements et compositions hors carte pas sur-facturés pour un sou. C’est simple, bon, bien assaisonné. Les habitués de cet izakaya semblent déjà nombreux, public éclectique sympathique, service décontracté et aimable.

restaurant-soma-rue-saintonge-paris-3

soma-rue-saintonge-paris3

C’est où ?

SŌMA

13 rue de Saintonge – 75003 Paris

Page Facebook

Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 23h00

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

2 Responses
  • olivier
    janvier 19, 2015

    De 4 à 16€ peut-être, mais 11€ en moyenne la tapas, c’est horriblement cher ! Ouh ouh ?

    • Anaïs Lerma
      janvier 20, 2015

      Nous avons mangé et bu pour 50€ à deux. Les quantités ne sont pas ridicules…

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close