Tempero et son incroyable formule déjeuner

by

Depuis 2013, Tempero étonne avec sa cuisine métissée et sa formule bien trempée. Dans l’assiette, ça sent le terroir français, le Brésil et même le Japon. Chez Tempero, épices en brésilien, d’où la chèfe Alessandra Montagne est originaire, les habitués se pressent et réservent déjà pour le lendemain. Un menu entrée-plat ou plat-dessert à 15,50€, forcément, ça attire dans ce bout du 13ème où les bons restos ont oublié de pousser comme des champignons.

Dans nos assiettes ?

Au déjeuner, la carte comporte 2 entrées, 4 plats au choix dont un végétarien et un poisson et 2 desserts.

Thon mi-cuit en entrée et boudin végétarien (haricots noirs et mozza)

Café gourmand pour Fanny.

tempero-restaurant-paris-13eme

tempero-restaurant-paris13

C’est combien ?

Entrée-plat ou plat-dessert : 15,50€

Entrée-plat-dessert : 18€

Mon avis ?

Cette cantine fait partie des audacieuses, elle aurait pu être dans le 10ème et proposer une formule à 24€ et marchouiller. La chèfe a choisi un coin franchement pas folichon en termes de restos et propose une formule efficace à 15,50€. Locavore convaincue, Alessandra Montagne ne travaille qu’avec des produits locaux. Les cols blancs s’affolent et se bousculent dès 12h20, beaucoup ont d’ailleurs déjà réservé leur table. La cantine tient dans un mouchoir de poche et la cuisine est semi ouverte. Dans l’assiette, des plats bistronomiques, très bon thon mi-cuit et parfait assaisonnement… Le plat végétarien est succulent, la mozza fondante dans le « boudin » d’haricots noirs fait l’effet de cerise sur le gâteau, la surprise que l’on avait oubliée et qui fait son petit effet…

Tempero

5 Rue Clisson, 75013 Paris

Page Facebook

Ouvert du lundi au vendredi au déjeuner et le jeudi et vendredi soir

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline