Ten Belles, le coffee shop qui réchauffe

by

On pourrait se trouver à Notting Hill – proche dans l’effet, loin dans les faits – nous sommes à deux pas du Canal Saint Martin.

Ten Belles est le dernier coffee shop parisien, 2012 aura été marqué par l’ouverture de plusieurs lieux dédiés aux amateurs de cafés.

Mais Ten Belles est plus qu’un barista, c’est d’abord un lieu, une atmosphère indescriptible. Il y règne une douceur de vivre, un respect du naturel qui se ressent dans le mobilier autant que dans l’assiette et le sourire des baristas.

devanture-ten-belles

Le succès n’est parfois pas seulement dû au hasard : le fournisseur de café fraîchement torréfié n’est autre que le Téléscope, pionnier des coffee shops à Paris, Thomas Lehoux, aux manettes de Ten Belles, est co-fondateur des Frog Fight (soirées-coucours du meilleur barista de Paris) et la Chef est celle qui officie au Bal Café.

decoration-ten-belles

Ce qui fait mouche en entrant, c’est surtout les cakes, crumbles, cookies, scones posés sur le comptoir. Déco épurée et raffinée (au moins autant que le café). Les tabourets, les tables sont faits comme les gâteaux : hand-made ! Si si !!

Dans nos assiettes ?

Des sandwichs aux accents délicieusement british et aux saveurs délicatement sucrées salées. Cheddar excellentissime.

En dessert, un crumble pomme et un muffin banane chocolat. Le crumble « excellent » conclut mon accompagnatrice. Accompagné d’une petite coupelle de crème fraîche, au top. Le muffin est moelleux, presque fondant, loin des mauvais souvenirs de muffins secos…

sandwich-ten-bellessandwich-cheddar-ten-bellescrumble-ten-belles

muffin-banane-chocolat

scones

cakes-comptoir

C’est combien ?

Formule déjeuner 11 € : soupe + salade + café

Sandwich autour de 5 €

Espresso : 2 €, cappuccino : 4 €

Pâtisseries entre 3,50 et 4,50€
devanture-ten-belles-coffe-shoptabouret-ten-belles
club-sandwich-ten-bellescrumble-pommes-ten-belles

muffin-banane-choco-ten-bellescomptoir-ten-belles

Notre avis

C’est top, OK c’est hyper hipsters. Oui c’est pointu. Mais ils ne se la pètent pas et c’est ça qui fait toute la différence.

L’endroit est petit, j’y étais un midi en semaine, à 12h30, il y avait des places, à 13h, c’était plein. Mais allez-y pour un goûter !

On y vient donc pour manger sur le pouce mais aussi et surtout pour une pause sucrée. Je suis forcément obligée d’y retourner pour un scones-capuccino qui me tente déjà en écrivant cet article.

Comme dit précédemment, aux manettes de cette échoppe, Thomas Lehoux (cofondateur de Frog Fight, concours du meilleur barista de Paris), alors crime est de ne pas goûter au café ! Crime commis ! Alors je reviendrai pour un goûter car je veux le capuccino dont j’ai entendu parlé là  « Ten Belles served up one of the best cappuccinos I have ever had in Paris »

Ils ont aimé

Le Fooding : «  Et, aux manettes de ce carrefour atmosphérique de toutes les tendances du moment, le célèbre Thomas Lehoux, cofondateur des Frog Fight (les soirées-concours du meilleur barista de Paris). » > Lire

Glamour : « Pour discuter entre potes, pour un lunch cosy, pour bosser, pour reprendre des forces avant une balade le long du Canal, ou pour savourer les excellents gâteaux faits maison par l’équipe du BAL café » > Lire

Le Bonbon :  «  Ten Belles se démarque des autres coffee shop en étant au top niveau accueil et moins snobs que certains de ses confrères. » > Lire

C’est où ?

Ten Belles – 10 Rue de la Grange aux Belles, 75010 Paris
01 42 40 90 78
Ouvert tous les jours de de 8h à 18h. Fermé lundi.
Plus d’infos : https://www.facebook.com/TenBelles

Agrandir le plan

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

2 Responses

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]
Inline
Inline