Marseille City Guide, pour un week-end ou des vacances

À 3h de Paris en TGV, Marseille est la destination idéale pour un week-end et même bien davantage. Marseille, c’est un peu comme la Marmite, soit you love it, soit you hate it. J’ai eu la chance d’y venir de nombreuses fois et j’adore son dynamisme, son énergie, sa diversité, son mistral, son Vieux-port et ses vendeurs plein de gouaille, et sa bonne-mère.

La mer, des chichi fregi, les calanques, les panisses, le Pastis, le Mistral, Noailles-msemmen – baklava- chebakia-Ojja- chakchouka- “Malbolo, Malbolo, 5 euros, qui veut des malbolo”, le Vieux Port, “10€ le kg de daurade, elle est belle ma daurade”. La gouaille marseillaise. Une ville qui parle fort, qui rit fort, qui jure fort, qui vit fort, et encore plus les jours de Clasico. Et la vieille femme du Vieux-Port “qui veut la chance ? Qui veut la chance ? La chance c’est 2€ avec l’œil de Saint Lucie”. Parce qu’on n’est pas nés sous la même étoile. Droit au But vers la charmante anse de Malmousque et le magnifique Vallon des Auffes, tant instagrammé et qui respire encore les vieux filets, la friche de la Belle de Mai, grandiose utopie urbaine qui rend la Cité radieuse. Le Panier, ses dédales de ruelles, ses échoppes, son histoire. Cours Julien, street art, mélange des genres, mélange des gens, c’est ça l’avenir des grandes villes : la gentifrication, pour le meilleur et pour le pire. La Bonne Mère qui veille au grain sur le château d’If et les îles du Frioul aux 50 nuances de bleus, l’imposant Fort Saint-Jean et le Mucem — Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée. Parce que c’est surtout ça Marseille, le détroit, le point de convergence de l’Europe et de la Méditerranée, du Maghreb, de l’Afrique. Alors forcément, comme toutes vagues contraires, ça se heurte parfois, ça éclabousse, le temps de prendre le Mistral gagnant, ensemble.

20 choses à faire à Marseille 

  • Monter voir la bonne mère
  • Déambuler dans le Panier
  • Manger un chichi frégi à l’Estaque
  • Découvrir Noailles et le marché des Capucins
  • Manger une pizza
  • Aller voir les pêcheurs au petit matin sur le Vieux Port
  • Découvrir le MuCEM
  • Visiter la Cité Radieuse
  • Découvrir Malmousque et les plages du Prado
  • Flâner Cour Julien
  • Passer une demi-journée sur les îles du Frioul
  • Voir le coucher du soleil au Vallon des Auffes
  •  Goûter aux panisses
  • Se perdre dans la plus grande friche de France : la Belle de Mai
  • Dévorer des navettes à la fleur d’oranger
  • Découvrir les calanques
  • Manger une bouillabaisse
  • Prendre le vert au Parc Borely
  • Visiter une fabrique de savon de Marseille
  • Voir un match au stade Vélodrome

Le Vieux-Port

Avant 12h et le plus tôt possible, pressez-vous, tous les jours de la semaine, sur le Vieux-Port observer les vendeurs de poissons, leur gueule et leur gouaille. Achetez du poisson si vous êtes en Airbnb !

Le Vallon des Auffes

Petit port de pêche pittoresque et coloré. Vous pourrez facilement vous y rendre à pied depuis le Vieux-Port.

Le Panier

À quelques pas du Vieux-Port, le Panier est le plus ancien quartier de Marseille. Ruelles étroites et pavées, façades colorées, le Panier est un véritable village dans la ville. Il vous faudra grimper de nombreuses marches pour accéder sur ce village haut perché où le street art est omniprésent. Il y a encore quelques années, le Panier avait mauvaise réputation. Autrefois peuplé par les gens vivant de la pêche puis les Napolitains à la fin du 19e s., les Corses après la Première Guerre mondiale, puis les migrants du Maghreb aux Comores en passant par le Viêt Nam, le Panier est depuis très longtemps une véritable mosaïque culturelle. Aujourd’hui, le Panier est un incontournable pour les visiteurs de la Cité Phocéenne. On y déjeune en terrasse sur ses places emblématiques avec le verre toujours plein par peur du vide et qu’il soit emporté par le mistral.
À voir : la place de Lenche, la place des Treize-Cantons, la place des Pistoles.
À s’acheter et grignoter : « Les navettes des Accoules », 68 Rue Caisserie, 13002 Marseille

Cours Julien

Après le Vieux-Port, Noailles et son marché des Capucins, rejoignez Cours-Julien, quartier des artistes et bobos. Un quartier que j’ai trouvé plus coloré et moins blindé que le Panier. Nous avons déjeuné chez Yasmine de délicieuses spécialités syro-palestiniennes.

Notre-Dame de la Garde

Il serait bien étrange de visiter Marseille sans rendre visite à la Bonne-Mère. Pour cela, deux possibilités : monter, monter, monter à pied ou prendre le petit train, depuis le Vieux-Port (8€ l’aller retour, 4€ pour les enfants, gratuit moins de 3 ans). http://petit-train-marseille.com/fr/les-circuits-2/1-dame-de-garde/

La savonnerie du Fer à Cheval

Tout tout tout, vous saurez tout sur le savon. Le faux et surtout le vrai dans cette savonnerie centenaire, l’une des dernières à perpétuer la tradition de toute une ville. Une boutique “d’usine” mais surtout une visite gratuite de 45 min tous les mercredis à 14h hors jours fériés (plus durant les vacances).https://www.savon-de-marseille.com/fr/content/30-visites-savonnerie-fer-a-cheval

La Belle de Mai

La Belle de Mai est une friche impressionnante par sa taille située dans le quartier éponyme en lieu et place d’une ancienne manufacture de tabacs. Modèle du genre en France et en Europe avec ses 45 000 m2, la Belle de Mai est une friche socio-culturelle regroupant salles de spectacle et d’exposition, une soixantaine de structures artistiques et culturelles de toutes disciplines, deux restaurants, une librairie et des espaces de vie intérieurs et extérieurs.

Les îles du Frioul

Pour souffler et prendre la mer sans quitter Marseille, rendez-vous au Vieux-Port pour embarquer pour une escapade d’une demi-journée ou même d’une journée sur les îles du Frioul. Aller-retour 11,10€. https://lebateau-frioul-if.fr/

Les calanques

Le Parc National des Calanques offre de magnifiques criques et plages à l’eau turquoise et des randonnées pour tous les niveaux.
Deux solutions pour découvrir les calanques : en bateau depuis le Vieux-Port pour les voir depuis la mer, sans effort ou à pied après un trajet en voiture/bus.
Si vous êtes à pied, le plus simple est de monter dans le bus n°21 jusqu’au Terminus Luminy d’où vous pourrez directement atteindre la calanque de Sugiton puis celle de Morgiou. Dans tous les cas, découvrir les calanques n’est pas une petite promenade de santé. Mieux vaut avoir de bonnes chaussures, de bons petits marcheurs, des chapeaux, de l’eau et un bon porte-bébé si bébé il y a.

Ci-dessous les calanques de Port-Pin et En-Vau

Où manger ?

Pour un boui-boui de compét : Chez Yassine – 8 Rue d’Aubagne, 13001 Marseille

Au coeur de Noailles, Chez Yassine est une institution. Un boui-boui tunisien où l’on se paie un voyage à la Marsa pour 5€. Lebelebi, kefteji, ojja, bricks aux oeufs XXL et citronnade maison servie dans une petite bouteille plastique Cristaline, j’ai adoré chez Yassine, on y est même revenus deux fois…

Pour un casse-croute de compét’ ou un déj au sourcing impeccable : Epicerie L’Idéal – 11, rue d’Aubagne – 13001 Marseille

En face de Chez Yassine, Epicerie Idéal c’est un peu la caverne d’Ali Baba de ton pique nique rêvé. Le tout à embarquer avant de prendre le bateau pour les iles Frioul. Vous pouvez aussi vous la jouer sur place avec pour star la pissaladière, focaccia aubergines rôties, ricotta et jambon toscan, potimarron rôti au four, grenade, persil frais, tahin fouettée. Plats 10-14€

Pour une cuisine levantine branchée : Yima – 27, rue d’Aubagne – 13001 Marseille

Toujours à Noailles, toujours rue d’Aubagne, 3ème bonne pioche pour cette adresse ouverte par Ella Aflalo, ex« Top Chef ». Cuisine levantine où hallah, zaatar, sumac, shaksouka, labneh, citron kaffir, thé nanah et crêpe mille trous sont rois. Comptez 30-40€

Pour une boulangerie/traiteur oriental : Balady – 66 rue Consolat – 13001 Marseille

Dans cette boulang/traiteur égyptiens ouvert par les gérants de la cantine Nour d’Egypte, ce sont les feetirs, galettes égyptiennes feuilletées farcies (tomates séchées et herbes, féta et épinard…), qui nous sautent d’abord aux yeux. Sandwichs, pains, galettes, pâtisseries orientales et plats traiteurs (salades orientales, tajines), on y mange sur la table d’hôtes, en terrasse, ou en take away.

Pour des spécialités syro-palestiniennes : Yasmine – 79 Cours Julien, 13006 Marseille
Un bel intérieur et une terrasse ultra agréable, et d’excellents plats (chichtawak, chawarma, falafels, kefte, kebab…). Plats environ 12€

Autres : Journo (boui-boui), la Cantine de Nour d’Egypte (resto egyptien), Pizzeria la Bonne Mère

Chez Yassine

Balady

 

Où loger à Marseille ?

Ça dépend vraiment si l’on souhaite être au coeur de la ville ou plus en retrait, au calme… J’ai logé plusieurs fois au coeur du Panier et si l’on ne craint pas trop les marches, surtout avec des valises, je trouve que c’set très sympa…
J’éviterais le quartier de la Gare, comme dans toutes les villes finalement.


Chambre d’hôtes à 6km de Marseille / Piscine / 100m de la plage Chambre double 25m2 avec petit déj / 125€



Au Village Club du Soleil, au coeur de Marseille

En octobre 2019, nous avons logé au Village Club du Soleil situé dans le quartier de la Belle de Mai, juste en face de la friche éponyme. Avec des enfants, on a vraiment apprécié. C’est la première fois que je vois un club en ville et c’est très sympa de pouvoir à la fois dîné à domicile sans se poser de questions le soir sans parler de la piscine et surtout du Club enfants quand on veut faire bande à part…

Bon voyage !

Écrivez le premier commentaire

Cet article attend votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *